Vernissage et exposition du projet de Marie Wolf et Marie Remande « Empreintes et écorces » le 1er juillet

« Empreintes et écorces »

une exposition pour laisser sa trace

Lundi 1er juillet 2019, l’exposition « Empreintes et écorces, jardin imaginaire » sera inaugurée à 15h à l’Ehpad de Beaune à Balan-Miré. Elle est le fruit d’une collaboration entre les deux Marie, Marie Wolf, plasticienne et Marie Remande, auteure, qui ont fait crée une vingtaine de résidents de l’Ehpad autour d’un projet qui mêle les empreintes humaines et les écorces d’arbres, en hommage à notre fraternité hommes/arbres.

Le projet part d’une motivation croisée. Celui d’une exploration avec les mots porteurs de sens initiée par Marie Remande et d’une exploration avec la matière portée par Marie Wolf. Leur projet s’appelle « Epreinte vers l’humilité ».

A partir de la récolte d’empreintes, des sculptures sont créées, des mots et des matières l’habillent … pour laisser une trace.

Une collaboration résidents et artistes s’instaure sous forme de rencontres et d’ateliers participatifs.

Marie R et Marie W ont animé, en alternance, deux ateliers d’écriture et deux ateliers plastiques avec une quinzaine de résidents. Et deux temps pour co-créer l’exposition.

L’écorce est constituée d’empreintes de paumes de main des participants.

Très apparentes en moulage, les lignes de la main, lignes de vie, ainsi reproduites constituent les nervures du tronc de l’arbre, sa sève en quelque sorte.

Elles lui donnent la vie, geste de transmission symbolique et symbiotique fort entre les personnes et les œuvres.

 

Les textes sont crées à partir de mots autour des arbres, des écorces et des mains et de ce qu’ils évoquent.Ils racontent des histoires de mains, de vie, d’arbres souvenirs, et les résidents font le lien entre la vie de l’arbre et la leur, entre leur peau et les écorces des arbres.

A partir de ces matériaux plastiques, des mots et des textes inventés, les résidents construisent cette exposition sous la conduite de Marie Remande et Marie Wolf, et de toute l’équipe de la résidence.

Des moments d’émotions forts ont été vécu en rencontre avec les résidents, qui se sont découverts artistes et ont reconnecté avec leur part sensible et leur imaginaire, en partages fructueux les uns avec les autres.

C’est le début pour les deux Marie, d’un projet qui appelle des suites pour d’autres structures !

Contacts : www.mariewolf.fr et www.marieremande.fr